Quelles sont les protections sociales en France ?

L’objectif de la protection sociale est d’assister les personnes en cas de survenance de risques sociales. C’est une sorte d’assurance. Si vous vivez en France ou si vous êtes intéressé par son système de protection, cet article vous aidera à avoir une vue d’ensemble.

La protection sociale maladie

La protection sociale en France prend en charge la branche maladie. Il est à noter que la maladie englobe les notions de maternité, de décès et d’invalidité. S’agissant de l’assurance maladie, l’État Français dispose de trois différentes caisses telles que : la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) à l’avantage des salariés, la Mutualité Sociale Agricole (MSA) spécialement pour les ouvriers agricoles et la sécurité sociale des indépendants pour les indépendants.

La prise en charge se fait par le système de remboursement. C’est-à-dire que le patient paye d’abord les frais pour ensuite demander le remboursement à l’État. Il faut préciser que le remboursement ne se fait pas automatiquement, car le versement d’une cotisation préalable est nécessaire pour pouvoir bénéficier de l’assurance maladie. Pour le cas des personnes qui n’ont pas d’emploi fixe, il existe un régime spécial d’assurance auquel ils pourront adhérer. Il s’agit de la Couverture maladie universelle (CMU).

L’assurance vieillesse et la protection familiale

Il s’agit ici d’octroyer une pension aux personnes retraitées en fonction des cotisations qu’ils ont payées. L’avantage de cette protection sociale, c’est le fait que même les périodes de chômages et les congés de maternité sont comptés et cumulés avec la somme versée. En principe, la caisse de base est la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV). De plus, le retraité peut bénéficier d’une retraite complémentaire qui sera versée en fonction du statut professionnel du salarié.

Concernant la protection familiale, l’Etat vient en aide aux familles ayant des difficultés financières. Tout dépend du nombre d’enfants à charge et du revenu qui entre dans le foyer. Il peut s’agir d’aides pour le logement, le handicap, les charges quotidiennes pesant sur le foyer ainsi que les éventuels accidents. Il existe également la prévoyance obligatoire qui vise à assurer la vie familiale en cas de décès ou d’accident du cotisant.

L’assurance en cas d’accident du travail

Il arrive que le salarié subisse des accidents dans l’exercice de ses fonctions. Mais il se peut aussi que le salarié subisse un accident de trajet, c’est-à-dire qu’il a eu un accident en se rendant sur son lieu de travail. Après la constatation de l’accident, le travailleur aura droit à une période d’incapacité temporaire. Les soins seront en principe gratuits. Il peut également recevoir des indemnités qui seront calculées jusqu’à sa période de rétablissement.

Maryam rajavi : découvrez toute l’actualité en ligne
C’est quoi exactement une politique sociale ?