5 conseils pour une récupération musculaire efficace

récupération musculaire

Les muscles sont les organes les plus sollicités lors des activités intenses. Pour un sportif, une bonne condition physique passe donc par une bonne santé musculaire. Même si les athlètes ont conscience de ce fait, il n’est pas toujours évident pour eux de maintenir leurs muscles en parfaite santé. Que faut-il faire pour une meilleure récupération musculaire ?

1. Opter pour les compléments alimentaires

Un complément alimentaire est une source concentrée en éléments nutritifs : protéines, acides aminés, vitamines ou encore sels minéraux. Il sert à compléter l’alimentation des personnes qui présentent une carence nutritive, notamment celle des sportifs. En effet, le sport fait beaucoup travailler les muscles du corps. Pour un sportif, maintenir un bon équilibre en apport de nutriments est indispensable pour favoriser la récupération de ses muscles et pour conserver une bonne santé. Toutefois, le sportif peut avoir une alimentation parfois déséquilibrée : dans ce contexte, les compléments alimentaires viennent en renfort à l’organisme.

Vous trouverez toute une diversité de compléments alimentaires sur le marché. Ils se présentent sous forme de comprimés, de gélules, de capsules, de poudres ou encore de crèmes. Il faut absolument différencier les compléments alimentaires des produits dopants. Les produits dopants sont addictifs et proscrits par toutes les réglementations sportives, à la différence des compléments alimentaires.

2. Adopter une hydratation régulière

L’eau est un élément qui participe à l’entretien du métabolisme du sportif. Pendant une activité de musculation par exemple, le corps va rejeter une grande quantité de gouttelettes afin d’optimiser sa température et de se débarrasser des toxines : c’est la transpiration. La transpiration est essentielle, en ce sens qu’elle assure la détoxication de l’organisme. Toutefois, elle entraîne une déshydratation chez le sportif. Il devra alors boire assez d’eau pour compenser les pertes occasionnées lors de ses exercices ; pour éliminer les déchets (l’urée ou encore l’ammoniaque) et pour rétablir ses ressources en glycogène musculaire.

Cela dit, comment un sportif doit-il s’hydrater lorsqu’il s’exerce ? Il est déconseillé de boire seulement avant le début des activités musculaires ou complètement à la fin. La bonne pratique est de s’hydrater tout le long de l’exercice sportif : avant, pendant et à la fin. Pour un meilleur apport énergétique, vous pouvez opter pour des boissons appropriées.

3. Bien dormir pour mieux récupérer

Selon l’activité sportive que vous venez d’effectuer, votre corps a été plus ou moins soumis à rude épreuve. Quelle que soit la nature de son apport nutritionnel, il ne supporterait pas un enchaînement d’activités sans repos et sur plusieurs jours. Le temps consacré au sommeil est très bénéfique pour la reconstruction progressive du corps. En dormant, vos battements de cœur se régulent ; la pression artérielle retrouve sa stabilité et la régénérescence cellulaire s’enclenche. D’ailleurs, certains compléments alimentaires doivent être pris juste avant le sommeil, afin de favoriser le repos et la reconstruction musculaire. Le temps de sommeil adéquat est de 7 ou 8 heures en une nuit. Il en faut plus si vous pratiquez une activité très intense durant la journée.

4. S’octroyer du temps de repos

Le temps de repos se distingue bien du temps de sommeil. Ce n’est pas juste pour la forme qu’il y a les mi-temps au football ou les quarts-temps au basketball. Évidemment, toutes les activités physiques ne demandent pas le même système de repos.  Pour les activités de musculation intense, il est conseillé de se donner au moins 24 heures entre deux séances. Le corps a alors tout le temps d’assimiler les données qui lui ont été transmises. Il se prépare ensuite à l’effort. Une série d’activités effectuées en continu ne pourrait qu’épuiser davantage l’organisme sur le long terme. Vous perdez alors en productivité et vos objectifs ont moins de chance d’être atteints. Alors, respectez scrupuleusement le temps consacré au repos. Les entraîneurs restent unanimes sur cet avis.

5. Savoir s’étirer comme il le faut

Même si les étirements se sont incrustés dans toutes les disciplines sportives, ils demeurent un choix pour plusieurs athlètes. Pour une équipe de basket-ball, la phase de l’étirement est collective, donc quelque peu obligatoire. Ce qui est le contraire chez un amateur de fitness, qui travaille généralement en solo à la salle de gym.  L’étirement est toutefois recommandé par les coachs, car cette phase apprête les muscles à effectuer un effort physique et réveille les sens. Mais certaines études scientifiques ont démontré que des étirements mal réalisés n’aident en rien les muscles et seraient parfois responsables d’inflammations. Voilà pourquoi il faut s’étirer convenablement et avec modération. Que ce soit avant ou après le sport, vous devez toujours vous étirer en douceur et en vous assurant de garder votre dos toujours droit. Évitez également de vous maintenir en apnée lors des mouvements.

4 conseils pour faire carrière dans le secteur de la beauté
Immobilier : quels types de bien privilégier pour investir dans le neuf ?