equitylab

La coparentalité donne forme à un nouveau modèle familial

Coparentalité

La coparentalité donne forme à un nouveau modèle familial. Les coparents sont ceux qui, sans avoir de relation affective ou sexuelle, se réunissent pour satisfaire un désir vital concret et particulier : avoir un enfant. Tous deux seront responsables de l’éducation, de l’instruction et de la subsistance de l’enfant, ce qui donne lieu à une coparticipation affective envers l’enfant.

Nous sommes conscients que le terme et l’idée en soi peuvent surprendre plus d’une personne. Il est également possible que certains prétendent qu’avec ce processus, le modèle parental classique où les enfants sont le résultat d’un lien affectif et du mariage est brisé. Cependant, plusieurs aspects nous obligent à relativiser ou à remettre en question nombre de ces schémas traditionnels.

Tout d’abord, il faut dire que la coparentalité, dans un sens, est pratiquée depuis longtemps. Par exemple, lorsqu’un couple se sépare et qu’il y a garde partagée, les deux parents deviennent également co-parents et co-mères, deux membres impliqués dans l’éducation des enfants et qui, à leur tour, ne partagent plus d’autre lien que celui qui les unit à travers ces petits qu’ils ont en commun.

La coparentalité est une manière innovante d’être parent sans avoir d’autres contraintes que le désir exprimé d’élever un enfant et de le rendre heureux.

Différents modèles familiaux

Dans notre société, il est déjà évident que le modèle familial et, surtout, la manière de concevoir un enfant ont changé. Il existe déjà des familles monoparentales, des personnes qui choisissent d’être des parents isolés. Il existe des familles hétérosexuelles ou homosexuelles qui deviennent parents par insémination artificielle, adoption et maternité de substitution.

De même, nous disposons déjà de ce nouveau modèle grâce auquel nous pouvons entrer en contact, par le biais de sites web spécialisés dans la coparentalité, avec d’autres personnes qui essaient également de devenir parents. De parfaits inconnus qui, après une insémination artificielle, vont partager l’aventure d’élever un enfant séparément mais en harmonie. Se mettre d’accord, établir les tâches, les temps et les responsabilités de manière égale, pour offrir le meilleur à l’enfant.

Coparentalité et besoin d’être parents

Notre société a changé, nous le savons. L’une d’entre elles est que de nombreuses femmes deviennent mères beaucoup plus tard que les générations précédentes. à causes des raisons financières, ou d’autres facteurs en rapport avec leur choix de partenaire. 

La coparentalité permet de réunir des personnes ayant le même désir. Une femme peut se rendre dans un centre spécialisé où elle peut rencontrer, par exemple, un couple homosexuel qui, comme elle, souhaite avoir un enfant. Après un certain temps, ils découvrent qu’ils ont des affinités différentes, évaluent en profondeur les projets et les idéaux et vérifient qu’il existe une constellation de valeurs, de croyances et de convictions partagées par tous les protagonistes, le projet peut se poursuivre, donnant ainsi naissance à un nouveau paradigme familial.

Lorsque la question se pose de savoir si ce projet est fiable, une chose importante doit être dite. La qualité de la relation entre les parents assurera le bien-être de ce petit être à tous points de vue. Et c’est un objectif que les coparents ont l’habitude d’atteindre. Souvent, la séparation ou le divorce d’un couple présuppose une accumulation de conflits et de dynamiques qui ne sont pas du tout bénéfiques pour les parents ni pour la santé psycho-émotionnelle de l’enfant.

Dans le cas des couples qui se réunissent dans le seul but d’avoir un enfant et de l’élever, il se crée souvent une relation privilégiée, basée sur l’amitié, la complicité et visant à toujours faire le mieux possible pour l’enfant, en garantissant son équilibre émotionnel, sa sécurité, son bien-être, son bonheur, etc.

Coparentalité saine

Beaucoup diront que les temps modernes apportent de plus en plus d’idées innovantes, voire risquées. Cependant, avoir un enfant, mettre une vie au monde et en assumer la responsabilité n’est pas un caprice, c’est une nécessité vitale dans de nombreux cas. C’est pourquoi on cherche des formules avantageuses, mais aussi sûres, des propositions qui reposent sur la législation et visent un seul objectif : le bien-être de l’enfant.

En conclusion, la coparentalité est un terme que l’on entend de plus en plus souvent. C’est une façon innovante d’être père et mère qui nous aidera à façonner ce rêve qui ne s’effacera jamais : avoir un enfant.

Quitter la version mobile