La Grande-Bretagne s’efforce d’établir un “partenariat spécial” avec l’UE

Dans la Bankenbrief, l’Association des banques allemandes fournit quotidiennement des informations sur les actualités et les événements du monde de la finance et de la banque.

Aujourd’hui, le sujet suivant est au centre de l’attention :

La Grande-Bretagne veut un “partenariat spécial” avec l’UE

Au début des négociations sur le Brexit à Bruxelles aujourd’hui, le négociateur britannique David Davis a annoncé que son gouvernement cherchait un “partenariat nouveau, profond et spécial” avec l’UE. Le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier, a déclaré qu’il espérait établir un calendrier pour la poursuite des discussions lors du premier cycle afin que les dirigeants européens puissent en être informés lors de leur sommet à la fin de la semaine. Davis et Barnier prévoient de tenir une conférence de presse commune dans la soirée. La chef du gouvernement, Theresa May, a toujours insisté sur le fait qu’elle voulait un Brexit dur et donc aussi le retrait du marché intérieur de l’UE et de l’union douanière.

Pendant ce temps, les Britanniques s’inquiètent de plus en plus de leur solidité financière face à la hausse de l’inflation. Le baromètre des perspectives financières des ménages privés pour les douze prochains mois est tombé en juin à l’une des valeurs les plus basses depuis la fin 2013, selon l’institut IHS Markit. La banque d’investissement américaine Goldman Sachs a annoncé qu’elle commence déjà à déplacer des emplois de Londres vers Francfort et d’autres villes européennes. L’institut ne pouvait pas attendre que le retrait de la Grande-Bretagne de l’UE soit réglé en détail, a déclaré Richard Gnodde, chef de l’Europe. Le nombre de salariés à Francfort devrait plus que doubler. Le délai pour les négociations de retrait expire le 29 mars 2019. Toutefois, les négociations doivent être achevées d’ici l’automne 2018, afin que les conditions de la démission puissent être approuvées par toutes les parties, a déclaré M. Barnier.

Autres nouvelles du jour

C’était également important aujourd’hui :

BCE : Les institutions doivent signaler les cyberattaques dès l’été

L’autorité de contrôle bancaire de la Banque centrale européenne (BCE) veut demander aux banques qu’elle contrôle de signaler les cyber-incidents importants à partir de cet été. Il serait ainsi plus facile d’estimer le nombre d’attentats qui ont eu lieu et le danger auquel il faut s’attendre à l’avenir, a déclaré aujourd’hui à Francfort la directrice de la BCE, Sabine Lautenschläger. Il existe déjà un cadre pour le signalement des cyberattaques, qui a été testé dans une phase pilote dans les instituts.

Plan de l’UE : les banques et les avocats doivent dénoncer les tracasseries fiscales

La Commission européenne prépare un projet de loi qui obligerait les avocats, les banquiers et les auditeurs à signaler aux autorités fiscales les transactions fiscales frauduleuses. Cette proposition est une réaction au scandale des “Papiers de Panama” dans la lutte contre la fraude fiscale. Selon les médias, Bruxelles veut présenter un projet de loi correspondant mercredi prochain.

BRI : La mondialisation a accru la prospérité

La Banque des règlements internationaux (BRI) a résisté à la critique de la mondialisation. Le bien-être économique de la population s’est amélioré, selon le rapport annuel, dont la BRI a publié certaines parties à l’avance. Les relations commerciales et financières mondiales devraient être renforcées et rendues plus résistantes. Toutefois, la mondialisation a également des effets négatifs, a-t-il déclaré. C’est là que les pays pourraient aider les personnes touchées.

Ce qui est aussi important 

L’agenda financier comprend les sujets suivants :

La commission d’enquête Cum-Ex présente son rapport final lors d’une conférence de presse.

La chancelière Angela Merkel et le challenger Martin Schulz s’expriment lors de la Journée de l’industrie allemande 2017.

L’Institut Ifo présente ses prévisions économiques pour 2017/2018. Le prix des fondateurs allemands est remis à Berlin.

Union Investment organise une conférence sur le thème : “La rareté des ressources dans un contexte mondial, est un risque d’investissement négligé”.

Dans sa série “Gespräch in der Burgstraße”, l’association bancaire traite le thème “Robo-Advice avec des algorithmes pour les décisions d’investissement”.

Paiement mobile, agences bancaires et autres : les tendances de la banque et de la finance
Crowdsourcing : une nouvelle tendance importante pour les banques