Une zone d’air pur à Turin pour lutter contre la pollution

Dans les grandes métropoles, la pollution se fait sentir tous les jours, sans qu’il soit nécessaire de recourir à des mesures instrumentales. 

En effet, les troubles tels que les brûlures de gorge sont fréquents pour les citoyens et les odeurs âcres et désagréables peuvent être facilement perçues. 

Quelques solutions concrètes, il faut donc commencer à le mettre en pratique. 

Les programmes des gouvernements municipaux se concentrent généralement sur une mobilité plus durable, mais en attendant, le projet : Pure Air Zone est testé à Turin.

 Le projet sera réalisé par la société européenne U-earth et est actuellement testé par le Torino Living Lab.

La société européenne interviendra dans la ville de deux manières.

– avec l’installation de contrôleurs AIRcel

– avec les centres de surveillance U.

Les premières unités de contrôle ont été installées au “Jardin manquant sur le front russe” deCorso Svizzera, au coin de la Via Medici. 

Ainsi, Turin a lancé un programme visant à créer une véritable zone d’air pur dans la ville. 

Dans les mois à venir, d’autres seront installés dans la cour de récréation adjacente aux jardins, dans une école du même quartier et dans un hôpital. 

Ils purifieront l’air en utilisant une charge moléculaire qui attirera des polluants de divers types pour les détruire et les transformer en déchets non-dangereux pour l’environnement. 

En pratique, les polluants sont attirés par les purificateurs moléculaires à charge électrique. 

Ils sont ensuite capturés et détruits par des micro-organismes qui se nourrissent de la pollution, de sorte que vous pouvez avoir un air plus pur, sans avoir à vous débarrasser de déchets nocifs. 

Il s’agit donc d’un système totalement biologique capable de capter les polluants et de les transformer en produits totalement inoffensifs pour l’homme et l’environnement. 

La biotechnologie développée par la société U-Terre exploite en pratique les mêmes mécanismes naturels que la planète adopte habituellement pour se libérer des contaminants.

Le fonctionnement des unités de contrôle

Le fonctionnement des unités de contrôle se fait grâce à :

– U – Ox, une formule composée de divers microorganismes et enzymes, à recharger sur les unités de contrôle tous les 30 jours.

– une certaine quantité d’eau à reconstituer tous les 5 à 6 jours.

Quels sont les micro-organismes et les enzymes qui composent le mélange U – Ox

Les micro-organismes et les enzymes qui composent le mélange U – Ox sont :

– non-toxique

– non-pathogène

– non génétiquement modifié

– extraites de sources d’origine entièrement naturelle.

U – monitor est au contraire un système de surveillance de l’air innovant qui a remporté cette année le prix de l’innovation SMAU. 

Les premiers capteurs ont déjà été installés dans les mêmes jardins et sont en service, ils assurent donc déjà la fonction de surveillance de l’air.

 Les substances détectées sont produites sous forme de COV, CO, NO2, PM10 et PM2,5. 

Les enquêtes sont réalisées toutes les 5 minutes et, grâce au service de cloud computing Microsoft AZURE, sont traitées, analysées et mises à la disposition de tous.

Les données collectées peuvent donc être analysées non seulement par des experts, mais aussi par le citoyen.

 La tâche des experts sera notamment d’observer la dynamique dans le temps, d’analyser les pics et de détecter les valeurs nocturnes.

 Les technologies utilisées pour ces projets sont en fait connues depuis plus de 20 ans et sont actuellement déjà utilisées en Italie, mais uniquement dans des contextes industriels et hospitaliers.

 Pour l’instant, le problème ne concerne que les coûts. 

Ce n’est pas un hasard si l’expérimentation n’est menée pendant cette période que dans une petite partie de la ville. 

Quels seraient les coûts si elle était étendue à l’ensemble de la zone urbaine ? 

Ce problème nous fait comprendre que, aussi utile et intéressante que soit l’initiative, elle devra être accompagnée d’autres solutions à mettre en œuvre simultanément.

La pollution de l’air fait des ravages en Inde : New Delhi lutte contre le smog
Quels sont les 5 plus grands habitants de la mer ?