Comment sont évaluées les ONG ?

On entend souvent parler des actions d’une ONG par ici, et par là. Mais sait-on vraiment comment elle fonctionne ? Pour en savoir plus sur ces organisations, découvrons d’abord ce qu’est une ONG, comment et pourquoi est-elle évaluée ?

Quelques mots sur les ONG

Une ONG (Organisation non-Gouvernementale) est une entité idéologique, une personne morale, une association à but non lucratif. Elle travaille dans l’intérêt public, et ne dépend ni de l’État ni d’une institution internationale. Il s’agit d’une entité indépendante politiquement et financièrement. Comme toute forme d’association, une ONG possède également sa hiérarchie fonctionnelle et organisationnelle. Elle a un statut juridique de formalité au niveau de l’État où elle travaille, des directions administratives et financières, un service de ressources humaines, des salariés sur terrains, etc. Ainsi, pour ses ressources financières, une ONG s’alimente des collectes de fonds auprès de publics donateurs, des bailleurs de fonds privés ou publics, des fonds propres de l’organisation, de l’aide de l’État, etc. Qu’il s’agisse d’une organisation humanitaire caritative, ou de développement, une ONG actionne dans presque tous les domaines. On peut citer, par exemple, l’éducation, la lutte contre l’insécurité, la lutte contre la faim, la lutte contre la pauvreté, le droit de l’homme, l’égalité de la femme, l’économie rurale, la lutte contre la violence, les droits de l’enfant, la médecine à savoir la santé pour tous…

La méthode d’évaluation des ONG

Bien qu’elle effectue des actions de charité, une ONG fonctionne comme toute autre entreprise. Ainsi, elle nécessite une évaluation régulière, pour voir la productivité de chaque projet lancé par le groupe. Ainsi, il lui est possible de s’auto-évaluer elle-même, si elle détient des analystes, des économistes, d’un auditeur au sein de l’organisation. On peut dire que l’évaluation est effectuée par un auditeur interne, ou externe. Elle peut aussi faire appel à des services externes compétents pour faire son évaluation. Il se peut que ce soit son bailleur de fonds, la Cour des comptes, le service des impôts, etc. Mais dorénavant, le label IDEAS permet de faire une évaluation complète d’une ONG, basée sur les trois fondements du Guide de la Bonne Pratique de l’organisation, qui sont la gouvernance, la gestion financière et l’efficacité de l’action.

Le but de l’évaluation des ONG

Étant donné que la majorité des fonds d’une ONG provient de bailleurs externes, ces derniers ont besoin d’un retour sur investissement rentable. Une ONG est réglementée sous la transparence financière. Il est donc nécessaire que ses investisseurs connaissent l’utilisation de son argent dans tous les détails. Ainsi, l’évaluation tend à voir et analyser l’efficacité d’un plan d’action entrepris par l’organisation. Le cas échéant, par exemple, on peut réétudier les stratégies d’attaques et définir de nouvelles tentatives. Le but de l’évaluation des ONG vise donc à optimiser les bonnes pratiques, qui les régissent.

Comment fonctionnent les ONG humanitaires ?